Publié par : zejulio | 14 février, 2008

Au sujet de la loi des 40 – 40 – 20

A chaque fois que l’on met en place une opération marketing sur le web, je recommande de garder en tête la bonne vieille régle de marketing direct des 40/40/20 (ciblage, offre, création):

40 % de la réussite d’une action dépendent du ciblage du public.
40 % de la réussite d’une action dépendent ensuite de l’offre

Or, il y en a encore beaucoup qui oublient de faire leures devoirs, comme l explique très bien le blog-conversion en prenant l’exemple du superbowl, et dont l’article m’inspire ce billet.

Vu que mon précédent billet à eu un succés que je n’avais pas du tout prédit, je me lance dans une série d’article sur le webmarketing histoire de faire un peu de vulgarisation sur le sujet
ca sera toujours l’occasion pour moi de faire une synthése sur mes connaissances, et d’obtenir surement quelques commentaires pertinents sur le domaine qui est après tout mon métier…
Bon, il y a déjà un paquet de ‘branleurs’ qui font ca très bien sur le web (loic lemeure, fred cavazza, le blog conversion, marketing sherpa, abcdnetwmarketing,…), mais je m’en fiche un peu.

Bien évidemment, n’hésitez pas à réagir à mes propos, surtout si vous n’êtes pas d’accord – j’adore ça…

***************** Introduction *****************

Le marketing, c’est quoi?

N’en déplaise à certains détracteurs, le marketing est avant tout une science.
Trop souvent résumé à certains de ces aspects les plus connus (la publicité, la communication…) il ne faut pas oublier que le marketing est avant tout un outil de mesure et d’optimisation visant un seul objectif: favoriser la rencontre entre une offre et une demande.

Je ne vais pas m’étendre d’avantage sur la question, car définir ici le marketing serait beaucoup trop long et forcément incomplet. Je vais juste vous fournir ici exemple concret afin d’illustrer ce qu’est un bon marketing (et un mauvais marketing):
> le bon marketing: c’est arriver à anticiper le besoin d’un individu et lui proposer une bonne solution avant qu’il n’ait besoin de la chercher. C’est une banque qui arrive à proposer un bon crédit auto (prix canon/bonne prestation/etc…) à un client ou un prospect qui pense acheter une voiture (mais qui ne l’a pas encore fait). Tout le monde est alors gagnant: le client/prospect car il a trouvé facilement une bonne solution, la banque qui a vendu son crédit, et le vendeur de voitures qui fait son business

> le mauvais marketing: par opposition, c’est les courriers publicitaires qui innonde vos boites aux lettres et qui vous emmerdent plus qu’autres choses, vu qu’ils ne vous concernent pas…
Sur le web, c’est un spam type ‘enlarge your penis’ qui est envoyé à une femme

OK – il faut quoi pour faire du marketing alors ?
pas grand chose en fait – les outils du marketeurs d’aujourd’hui sont :
– Excel= savoir compter > le marketing est avant tout une science > on bouffe des tableaux stats toute la journée…
– Beaucoup de curiosité d’esprit et de bon sens: il faut savoir être ouvert d’esprit et curieux de tout pour ne pas s’arrêter sur des idées préconcues….
– Parler Anglais= surtout vrai sur le web > la science marketing etant tres développée Outre-atlantique, l essentiel des publications et recommandations intéressantes sont en anglais – la comprehension de la langue de shakespear est donc très utile…

***************** le marketing direct sur le web *****************

je ne vais parler sur mon blog que d’un des nombreux aspects du marketing > le marketing direct sur le web
Le but de la discipline est ici simple: utiliser internet pour contacter personnellement et instantannément un individu ciblé afin d’obtenir immédiatemment de lui une réaction attendue que l’on va mesurer.

l’action attendue sur le web peut-être très variées – dans le désordre, on peut citer:
– acheter un produit
– s’inscrire sur un site/forum
– télécharger une demo/un pdf
– s’abonner à une newsletter
– répondre à un sondage
etc…

Comment qu’on fait?
Sur le web, les leviers a la disposition du marketeur sont nombreux, mais n’ont pas tous les mêmes coutx d’utilisation ni la même performance, c’est là que excel devient l’arme du professionnel qui se doit de ‘piloter’ ces opérations afin de mesurer ce qui lui coute, ce qui lui rapporte, et ainsi faire les choix stratégiques les + pertinents.

Je vais donc commencer ma série d’article en vous présentant les différents leviers existants sur le web.
Ensuite, je vous parlerais probablement des outils de mesures (web analitic) et de leçons d’ergonomies et d’optimisations de design.

Liste des leviers du marketing direct sur le web:
> la newsletter
> les bannières de publicité
> l’affiliation
> le systeme D
> le marketing viral
> le Search marketing (SEO et SEM)
> les catalogues intéractifs
> les outils offline

Publié par : zejulio | 31 octobre, 2007

Quizz e-marketing

Sourceje me la pete pas trop, mais je m’en sors pas trop mal, vu que c’est mon taf au quotidien…

Publié par : zejulio | 25 septembre, 2007

Nombres d’internautes en France

Question rapide relative a mon tafrégulièrement, les instituts spécialisés dans l audience sur internet publié des mesure sur le nombre d’internautes en france.
exemple:
xitimonitor
article clubic sur l utilisation de google en france
etc…Savez-vous si ce type d’informations est accessible, non pas consolidé sur un mois, mais en temps réel – ie: combien y a t il eu d’internautes en france hier, ou avant hier, etc… ?

« Newer Posts

Catégories